Snapchat, protection des datas douteuse

Snapchat accusé d’un manque de transparence

La FTC (Federal Trade Commission) régulant la concurrence aux Etats-Unis  a annoncé jeudi 8 mai avoir signé un accord avec Snapchat, le réseau social de photographies ephémères. Cet accord doit notamment obliger la société américaine à mieux protéger les données de ses clients (le dispositif Find A Friend avait conduit au piratage de 4,6 millions de contacts d’utilisateurs en janvier 2014), mais pas seulement.

L’effacement des photographies en question

Le nouveau reproche fait à Snapchat est au moins aussi grave. Le concept du réseau social repose sur une promesse, celle d’un effacement immédiat des clichés transmis via son application. Or, la firme a négligé d’informer ses utilisateurs que d’une part, les photos pouvaient être sauvegardées facilement grâce à des applications tierces, mais que d’autre part elles ne s’effaçaient pas instantanément : les photographies sont en fait stockées sur un dossier caché dans le disque dur du téléphone de l’utilisateur, et peuvent être aisément récupérées, comme l’a montré un chercheur américain

Après plusieurs mises en cause également liées à la protection des données, Facebook pourrait tenir sa revanche grâce à cette actualité en cas de désertion du réseau par ses utilisateurs, l’entreprise californienne ayant lancé fin décembre 2013 un service similaire à Snapchat.

Snapchat, protection des données à revoir

Lisez également l’article du Monde.fr sur le sujet

Vous avez aimé cet article ?

No comments yet.

Leave a reply

Reset all fields