http://www.betweenthelines.fr/wp-content/uploads/2018/04/rawpixel-com-574844-unsplash-1024x719.jpghttp://www.betweenthelines.fr/wp-content/uploads/2018/04/rawpixel-com-574844-unsplash-1024x719.jpghttp://www.betweenthelines.fr/wp-content/uploads/2018/04/rawpixel-com-574844-unsplash-1024x719.jpgSEO tips #6 : trouver des liens pour votre site / blog

SEO tips #6 : trouver des liens pour votre site / blog

Linkbaiting et Linkbuilding : à la recherche du lien

Votre site est optimisé, éditorialisé, peut-être déjà visible aux yeux des moteurs de recherche. Seulement voilà : il faut maintenant accroître sa popularité.

Google le rappelle presque chaque année : les deux critères principaux de son algorithme sont les contenus et les liens. Autant ce premier critère est assimilable, compréhensible et influençable facilement (tout un chacun peut, sans connaissance technique, écrire les pages d’un site et le mettre en ligne à l’aide d’outils sans codage), autant la recherche de liens dits « retours » (ou backlinks, liens envoyant vers votre site) reste mystérieuse pour de nombreux webmestres, y compris certains adeptes du référencement.

Intégrer la difficulté du netlinking

La recherche de lien s’avère une des disciplines les plus complexes du SEO, et c’est cette difficulté qu’il faut tout d’abord intégrer pour un référenceur, qu’il soit débutant ou non : partir à la chasse aux liens, c’est éventuellement accepter une journée de prospection sans résultats, une semaine de travail aux faibles retours, voire une obligation de passer par des outils payants in fine (nous y reviendrons).

L’algorithme de Google a en effet évolué, et les « simples » échanges de lien (un article de blog sur un site A renvoyant vers un site B, dont le blog renvoie vers le site A) sont désormais repérés par le moteur comme ayant une plus faible valeur SEO, voire vecteurs de pénalités assumées par la firme américaine.

Trouver des liens, ou les provoquer ?

Une seule option reste alors viable : une stratégie de liens mûrement réfléchie et échelonnée dans le temps. Plusieurs armes doivent être recensées dans votre arsenal : des qualités de rédaction certaines, du temps et de la patience, un réseau important à mobiliser. Deux alternatives se présentent à vous et peuvent se compléter : le linkbaiting et le linkbuilding.

Linkbaiting

Technique passive, le linkbaiting consiste en une ligne éditoriale de qualité, suffisamment attractive pour déclencher des actions de maillage vers vos articles et vos pages, sans efforts particuliers à fournir autres qu’une rédaction précise et des sujets accrocheurs.

L’objectif : vous placer en expert sur votre domaine de compétence et proposer des articles/pages donnant envie d’être partagés, soit via les réseaux sociaux (l’idéal pour la visibilité mais moins pour le SEO, les liens retours étant en « nofollow » et ne fournissant donc pas de « jus SEO ») soit via des liens « en dur » (présents sur des sites, des blogs, des pages partenaires, revue de presse…) potentiellement utiles à votre référencement.

Comment ? En trouvant à la fois des sujets attisant la curiosité des lecteurs (voir ci-dessous) et en répondant à leurs attentes face au sujet choisi. Quelques exemples : les articles « Comment monter un parquet flottant en une demi-journée ? », « 10 conseils pour référencer votre site web », « Lancement d’un site e-commerce : 5 erreurs à ne pas commettre », « Running : comment améliorer son endurance en 10 semaines ? » doivent répondre réellement à la question, tant sur le fond que sur la forme. Notice, mode d’emploi, conseils opérationnels, techniques à mettre en place : vos contenus doivent apporter une valeur ajoutée au lecteur, lui apprendre des choses et l’inciter à l’action, sans rester en surface. Il peut autant s’agir d’un retour d’expérience (développer une prestation effectuée pour un client, que l’on soit artisan ou consultant) que d’un test produit, la traduction d’un article de référence ou un dossier polémique véritablement argumenté.

Ces contenus seront naturellement relayés par vos lecteurs, pour peu qu’ils se sentent conquis par votre approche et votre réponse à la question posée en sujet. Ils partageront d’abord votre contenu sur leurs réseaux sociaux (n’oubliez pas d’inclure un module social sur vos pages) puis peut-être – c’est l’objet du linkbaiting – sur leurs propres plateformes. Vous n’aurez alors pas la main sur la quantité et la qualité de ces liens.

Linkbuilding

A l’inverse, le linkbuiding est une technique active qui vous permet de maîtriser le réseau de liens que vous tissez. Par une démarche proactive (quasiment commerciale) de recherche de liens, vous pourrez identifier des liens de qualité pouvant déboucher sur un backlink vers votre site et un meilleur positionnement.

Comment identifier un lien de qualité ? Les métriques sont nombreuses depuis l’abandon du fameux « PageRank » publiquement visible de Google (l’indicateur existe toujours mais n’est plus communiqué), entre les « TrustFlow » et « CitationFlow » d’une URL ou d’un domaine fournis par MajesticSEO, les PageScore ou TrustScore de SemRush ou encore l’URL-rating (ou DomainRating) d’Ahrefs. Leur principe reste néanmoins le même : donner un indicateur sur la popularité d’une page – ou d’un domaine – en fonction des liens qu’elle-même – ou que lui-même – reçoit de l’ensemble du web.

Vous pourrez ainsi dégager plusieurs rapports à l’aide de ces outils :

  • sur vos liens (sont-ils pertinents, de faible qualité, à améliorer ?) et leur profil : beaucoup de nofollow (sans transmission de jus SEO, donc), d’ancres images ou « voir le site » ? Il conviendra probablement de réfléchir à votre stratégie de backlinks. Des liens perdus ? Comment alors les récupérer ou en dégager de nouveaux sur le même domaine ?
  • sur les liens de vos concurrents : y’a-t-il des liens de qualité potentiellement récupérables pour votre propre site ? Quelle stratégie ont-ils pu mettre en place pour identifier et générer ces liens ?

C’est à ce moment que le linkbuilding devient une stratégie transdisciplinaire : à la fois démarche commerciale (certains liens peuvent être monnayés évidemment, comme l’a bien compris SemJuice ou Soumettre.fr), de networking, de partenariat ou encore d’affiliation, elle mobilise une grande créativité et une patience quasi-infinies. A vous d’y dédier le moins d’efforts possibles pour une rentabilité maximum.


Quelques exemples de campagnes de netlinking pertinentes : « offrir » un produit de votre site à un blogueur spécialisé sur votre domaine, contre un test produit (valable pour les établissements d’accueil évidemment), proposer une triangulation à un blogueur A ayant une plateforme B différente de son blog (son blog A pointe vers votre site C qui pointe vers sa plateforme B) avec une stratégie d’ancre de lien bien étudiée en amont et des deux côté (vous pouvez être force de proposition, cela ne donnera que plus de valeur à votre approche), lancer quelques « communiqués de presse » d’une longueur de 250 mots minimum sur des sites spécialisés, apparaître sur des annuaires thématiques en lien avec votre activité, appeler votre chambre de commerce / d’artisanat pour apparaître sur son site, contacter votre mairie pour faire parler de vous dans un article dans le bulletin municipal (édition virtuelle, de préférence…), passer à la TV/radio pour voir la page du replay héberger un de vos backlink optimisé… La seule limite sera votre imagination !

Conclusion : accroître sa popularité pour dégager naturellement des liens

Vous l’avez compris : faire connaître son site est la première condition pour dégager « naturellement » des liens. Il serait simple de vous parler de campagnes de netlinking professionnelles à budget à deux chiffres en passant par des agences et des réseaux de site : là n’est pas l’objet de cet article. Une démarche proactive et régulière avec un minimum de planification pourra vous donner des résultats satisfaisants, surtout si vous avez suivis nos précédents conseils sur la rédaction de contenus sémantiques, le travail de vos pages, le balisage de ces dernières ou encore les nouvelles méthodes de référencement 2018 (entre autres…). En résumé : soyez patient et pensez aussi à la valorisation de votre métier, de vos compétences et de votre personnalité ; ces derniers seront vos meilleurs atouts pour donner aux autres l’envie de visiter votre site… et de le faire visiter !

 

Crédits :

Photo by Fré Sonneveld on Unsplash

Photo by rawpixel.com on Unsplash

Photo by Marius Masalar on Unsplash


SEO tips #6 : trouver des liens pour votre site / blog

5 (100%) 3 votes

Julien

Rédacteur web freelance, webmaster Wordpress et référenceur, je vous propose de suivre l'actualité SEO, SEA, SMO et de manière plus large le webmarketing à travers mon blog et le site betweenthelines.fr, où je vous présente mes prestations web.

No comments yet.

Leave a reply

Reset all fields