http://betweenthelines.fr/wp-content/uploads/2016/02/Google.jpghttp://betweenthelines.fr/wp-content/uploads/2016/02/Google.jpghttp://betweenthelines.fr/wp-content/uploads/2016/02/Google.jpghttp://betweenthelines.fr/wp-content/uploads/2016/02/Google.jpghttp://betweenthelines.fr/wp-content/uploads/2016/02/Google.jpgSEO : mettre les mains dans le cambouis ou payer pour votre référencement naturel ?

SEO : mettre les mains dans le cambouis ou payer pour votre référencement naturel ?

C’est aujourd’hui la grande question qui agite la plupart des TPE et PME encore peu visibles dans les pages de résultat Google : dois-je me former sur le référencement naturel ? Employer quelqu’un à temps plein ? Payer un ou plusieurs consultants ? Le cas échéant, qui pourra mettre leurs plans d’action en application ? Autant de questions auxquelles il est difficile de répondre car la situation varie selon les besoins, le budget et les ressources.

Le référencement naturel est l’une des interrogations principales des TPE et PME présentes sur le net. Et pour cause : elles mesurent à quel point ce canal d’acquisition nécessite certes un investissement de départ mais peut, à moyen et long terme, représenter une source de prospects et de vente non négligeable. Être positionné sur 10 mots-clés stratégiques pour votre entreprise, de manière totalement gratuite, est une opportunité à laquelle il convient de réfléchir deux fois avant de se priver. Mais ces entreprises ne savent généralement pas quelle méthodologie adopter pour démarrer en SEO.

SEO-Google-freelance

Le problème rencontré par les dirigeants, responsables webmarketing et même les commerciaux s’explique en partie par l’opacité de la discipline : on me parle souvent de mots-clés, de liens (backlinks) et de Panda ou Pingouin, mais la connaissance s’arrête bien souvent aux bases. Les questions sont généralement les mêmes : quid de l’étape suivante ? Comment réellement appréhender les prix sur le marché du SEO ? Qui choisir ? Ne dois-je pas plutôt me former que payer quelqu’un ?

Se former

L’option principale pour éviter de payer un salarié ou un consultant est effectivement de se former, grâce au net. Vous pouvez trouver, assez facilement, des tutoriels et guides écrits ou en vidéo vous expliquant les bases du référencement, les techniques d’écriture web ou encore les stratégies de recherche de liens. Des livres spécialisés sont également disponibles chez les libraires et permettent d’approfondir des points précis : on pensera à Daniel Roch sur WordPress ou plus généralement Olivier Andrieu (non-affi, c’est juste le meilleur :-)) qui réactualisent leurs éditions chaque année.

Néanmoins, sachez qu’à part une économie financière de quelques jours, cette méthode va vous demander deux ressources non-négligeables : de l’énergie (comprendre certains points techniques du SEO demande un véritable approfondissement) et du temps (pour se former aux bases, comptez tout de même une semaine au moins). De plus, certains réflexes indispensables aux études préalables à tout travail de référencement (audits, stratégie de mots-clés, optimisation d’un plan de site) ne s’acquièrent qu’avec l’expérience et demandent plus qu’une simple formation ! La méthode ne doit pas être formellement déconseillée, mais sachez tout de même que le calcul investissement temps/énergie vs. recrutement ou prestation d’un freelance mérite d’être posé.

Trouver un référenceur SEO freelance et/ou embaucher

Freelance-SEO

D’autres questions surgissent alors si vous choisissez effectivement d’embaucher un salarié ou, plus simplement, de chercher un rédacteur web freelance ou un référenceur. Comment choisir cet indépendant ? Sur quels critères ? Comment s’y retrouver dans les différentes gammes de prix proposées ?

Globalement, retenez qu’un référenceur travaillera la plupart du temps à la journée : impossible de vous proposer un audit, une stratégie SEO globale ou un plan de com’ médias sociaux en quelques heures. Certains peuvent vous annoncer des tarifs dégressifs à partir de deux ou trois jours de travail. Retenez que selon l’expérience, le prix journalier pourra varier sensiblement. De manière générale, fuyez les formules à 10, 50 ou même 100€ par mois. Aucun travail digne de ce nom ne peut être effectué pour cette somme. A partir de 200 jusqu’à 600 ou même 800€ la journée, vous accéderez à un travail de qualité, sur une échelle de services variable.
Car chaque référenceur travaille à sa manière et peut également :

  • être force de proposition sur des domaines sortant de sa compétence de base (UX, plan de votre site, Trafic Management, SEA…)
  • vous proposer une offre sur-mesure adaptée à vos besoins qui sont forcément spécifiques
  • vous inclure dans le travail à effectuer, opérationnel ou automatique

Un référenceur vous demandant de vous impliquer a raison ; cette demande est un signe favorable et vous avez sans doute affaire à une offre de qualité. Qui mieux que vous connaît votre entreprise et peut donc tout à la fois : en parler (rédiger des contenus), tant en terme de produits que de valeurs ; renseigner le freelance sur la communication effectuée jusqu’alors ; donner à ce dernier des éléments pour sa stratégie de référencement globale. De manière opérationnelle, le SEO peut successivement vous solliciter pour écrire des textes, tourner une vidéo, étudier les mots-clés stratégiques et de longue traîne sur lesquels vous positionner, lui donner des éléments précis (modèle du fonctionnement de votre SAV, numéro de téléphone du siège, mot de passe du compte Twitter…) et vous présenter la stratégie de référencement à long terme.
Autrement dit, fuyez comme la peste les indépendants et agences vous proposant de « vous occuper de tout », sans vous « solliciter ou vous déranger ». Ca n’est pas possible, ou ça n’est pas du SEO alors. De même, évitez les promesses du type « 10 mots-clés référencés en 1 mois » : le SEO ne se fera pas des requêtes stratégiques pour votre site, et elles ne vous amèneront que peu de trafic.

Google-SEO

Je ne parle pas ici de l’embauche du salarié qui répond, elle, à d’autres critères. La valorisation (salaire) de ce dernier dépend de son expérience, de ses études et de sa capacité de diversification (compétences multiples). D’autre part, les référenceurs ont, il est vrai, tendance à travailler en freelance sur des missions variées, plutôt qu’en entreprise.

Conclusion

S’il ne vous est pas impossible de mettre les mains dans le cambouis et d’envisager de travailler votre référencement naturel par vous-même, n’oubliez pas que la méthode présente de nombreux désavantages. Le temps investi en autoformation ne vous empêchera pas nécessairement de petites erreurs dues à l’inexpérience au moment d’effectuer audits, stratégies et optimisations de votre site, qu’elles soient éditoriales ou techniques.

La meilleure option reste alors l’externalisation auprès d’un freelance ou d’un consultant. Il sera indispensable de vérifier plusieurs points avec ce dernier :

  • le nombre de jours de travail envisagés
  • le tarif journalier
  • la trame globale adoptée (audit, stratégie, rythme des optimisations)
  • la répartition des tâches entre vous et le référenceur
  • le recours à d’éventuels sous-traitants pour le travail opérationnel (rédaction, technique, graphisme).

Enfin, fiez-vous à votre intuition et n’hésitez pas à poser toutes les questions qui vous viennent en tête (il n’y a aucune interrogation illégitime en SEO) pour vérifier que votre interlocuteur s’y connaît. Interrogez le freelance sur ses références, des sites qu’il a pu positionner pour le compte de ses clients et sa méthode globale de travail. Soyez sûr(e) que le courant passe bien, car le référencement est un travail de long terme et vous allez sans doute être amené à travailler avec votre référenceur sur la durée. Préférez un freelance disponible rapidement et si possible, près de chez vous. S’il existe, faites un tour sur son site internet et lisez quelques un de ses contenus (articles, présentation des services…), tout en vérifiant l’orthographe et la construction de ses pages – la base d’un bon référencement – tout comme ses clients.

Crédits photos
Google – Photo credit: Google via photopin (license)
L’aiguille dans la botte de foin – Photo credit: looking for a needle via photopin (license)
Barre de recherche Google – Photo credit: P1010601 via photopin (license)

SEO : mettre les mains dans le cambouis ou payer pour votre référencement naturel ?

Vous avez aimé cet article ?

Julien

Rédacteur web freelance, webmaster Wordpress et référenceur, je vous propose de suivre l'actualité SEO, SEA, SMO et de manière plus large le webmarketing à travers mon blog et le site betweenthelines.fr, où je vous présente mes prestations web.

No comments yet.

Leave a reply

Reset all fields