10 conseils SEO pour 2015

10 conseils SEO pour 2015

A l’approche des fêtes de fin d’année, il peut être temps – si vous ne l’avez pas déà fait – de développer votre plan d’action référencement pour 2015. Quelles seront les bonnes (et nouvelles) pratiques à mettre en place pour être mieux positionné dans les SERP de Google, Bing et consorts ? Comment travailler votre référencement naturel de manière optimale ? Voici 10 conseils pour votre SEO de la rentrée.

Plus d’articles, d’infographies et de cadeaux de Noël :

 

Tenez un blog et mettez fréquemment à jour votre site : si ce n’est pas encore le cas, développez votre éditorial ! Tenir un blog professionnel en plus de votre site « classique » est un atout pour votre référencement naturel : Google apprécie -et appréciera en 2015- du contenu régulièrement actualisé ; de plus, vos articles de blog vous permettront de travailler votre sémantique (le champ lexical lié à votre domaine d’activité, repéré par les moteurs de recherche), avec l’ajout de mots-clés que vous n’avez pas encore pu « travailler ».
En panne d’inspiration ? Pour les semaines sans articles de blog, vous pouvez vous contenter d’enrichir et d’allonger vos pages de contenu institutionnel : là-encore, ces mises à jour seront appréciées par les crawlers des moteurs et amélioreront votre référencement. Privilégiez des actualisations réparties dans le temps.

Un veilleur de nuit

Exploitez votre veille : que votre entreprise propose des services logistiques, juridique ou vende du prêt-à-porter, il est primordial que vous restiez en veille sur votre secteur d’activité. Les outils prévus à cet effet ne manquent pas : flux RSS, Twitter, Netvibes… Allez plus loin en exploitant ce travail : en repérant des sujets « tendances » (par exemple à l’aide de Google Trends) et liés à votre domaine, faites fructifier vos connaissances en écrivant sur le sujet -rejoignant ainsi le premier conseil. A l’image de cet article, parler d’un sujet d’actualité est un plus pour votre blog et votre référencement.

Optimisez votre site pour mobile : même si tout le monde semble donner ce conseil à la volée, comme s’il pouvait être mis en pratique en 10 minutes, les choses sont un peu plus compliquées que cela. Néanmoins, ne sous-estimez pas cette recommandation : d’une part car l’usage du mobile confirme sa marche en avant, d’autre part car Google en fera un critère de référencement – à l’image de son nouveau label – de plus en plus important.
Dans les faits, comment agir ? Vous pouvez vérifier si votre site est optimisé pour mobile et si ce n’est pas le cas, vous pouvez prévoir cette évolution dans vos prochains chantiers d’optimisation ou de refonte de votre site… car même si cet aspect est important (tant pour le SEO que pour vos visiteurs) l’évolution vers le « responsive design » est un travail d’envergure.

Suivez vos indicateurs : optimiser, c’est bien. Mais encore faut-il savoir ce que donne votre travail. Visites, acquisition, mots-clés et pages référencées… toutes ces statistiques ne s’obtiennent et ne s’améliorent au prix d’un suivi régulier permis par deux outils : Google Analytics et Webmaster Tools. Vites installés, ils s’avèrent être une mine d’or pour tout professionnel en charge d’un blog ou site professionnel.

Penser utilisateur avant de penser aux moteurs de recherche

« Ecrire pour vos lecteurs, pas pour Google »

Ce pourrait être le résumé de la philosophe SEO de Google de ces dernières années : pensez à vos utilisateurs avant les moteurs de recherche. La pertinence, la qualité et le lien avec l’actualité doivent être les maîtres mots de vos articles, avant le SEO. Vous voulez travailler tel ou tel mot-clé à travers votre blog ? Posez-vous la question : cela intéressera-t-il vos lecteurs ? Car rien ne serait plus frustrant qu’un faible CTR, un fort taux de rebond et un temps passé sur la page insignifiant pour un article que vous auriez mis deux jours à écrire.

Trouvez les réseaux qui vous conviennent : Facebook, Google+, Twitter, YouTube, LinkedIn, Viadeo… Tout le monde conseille à tout le monde d’utiliser au maximum les réseaux sociaux, mais personne n’est vraiment capable de trouver la formule optimale pour son business model… et pour cause : à chaque domaine d’activité correspond une vérité. Testez, optimisez et tirez-en vos conclusions : les réseaux dits professionnels (Viadeo, LinkedIn) peuvent mieux vous convenir si vous êtes positionné sur du B2B, tandis que des vidéos YouTube peuvent vous apporter de nombreux followers si votre domaine d’activité se rapporte au jardinage ou à la décoration. Le mieux est de vous positionner sur différents réseaux, et de voir quelle stratégie vous convient le mieux. Définissez aussi vos choix éditoriaux : Facebook se prête plus au loisir et au B2C que Twitter par exemple.

Réseaux sociaux : comment choisir ?

Ce point rejoint le précédent : produisez des contenus différenciant, pas uniquement du texte. Si les articles (de blog, notamment) sont très lus, n’hésitez pas à produire des vidéos (YouTube est désormais un moteur de recherche, aussi bien pour la cuisine que les questions existentielles (autrement dit, vous pouvez produire des vidéos pour répondre à n’importe quelle question !). Les photos, infographies ou tutoriels peuvent vous aider à vous démarquer et ainsi mieux vous référencer sur des sujets précis, à l’image de cette vidéo.

Netlinking : ne misez plus tout sur le PageRank. Si cette assertion était fausse il y a plusieurs mois, Google fait évoluer son algorithme de pertinence et accorde désormais plus d’importance au contenu des sites vous procurant un backlink, et moins au PageRank de la page contenant le lien. Autrement dit, si votre site propose des pièces détachées de vieilles voitures, Google appréciera un lien depuis un blog traitant de voitures vintage plutôt qu’un référencement dans un annuaire généraliste

Un pigeon Google sous LSD

Jouez la carte du local : avec le nouvel algorithme -en préparation pour l’Europe- baptisé « Pigeon », Google va accorder une place plus importante au référencement « de proximité ». Avis d’internautes, Google MyBusiness, annuaires locaux… les outils ne manquent pas pour optimiser votre visibilité dans votre secteur d’activité, comme l’explique cet article de O1net.

Utilisez les bonnes vieilles armes pour votre acquisition. Si toutes ces tactiques peuvent être payantes à long terme, il vous faut néanmoins ne pas en oublier le nerf de la guerre en référencement : le trafic. Sans visiteurs, votre site ne remontera pas (ou pas aussi vite qu’escompté). N’oubliez pas que vous avez à votre disposition des moyens « old school » pour faire venir des visiteurs : emailing, bouche-à-oreille (cercles proches, flyers, cartes de visites), publicité off-line, presse… Ne négligez pas ces aspects, notamment au moment de faire « décoller » un site ou un blog… donc son référencement.

Bonnes fêtes de fin d’année, et bonne chance !

Vous avez aimé cet article ?

No comments yet.

Leave a reply

Reset all fields